jeudi 16 juin 2016

La ripisylve et l'écureuil gardent le lit.

L'entretien de la végétation des berges est important afin d'éviter que les arbres mûrs ne s'abattent dans le lit de la rivière, créant des embâcles dangereux pour les pratiquants du canoë-kayak.
Et en arrachant une partie de la berge, ils modifient le lit mineur de la rivière. Le chemin romantique où vous vous promenez en aval du Moulin du Daumail est dans le lit majeur, important pour absorber une partie des crues.
Ordinairement c'est simple, mais entre les toitures et les lignes électriques, il a fallu faire appel à un écureuil.
Et en plus ça bouge là haut... Merci Cyrille Tabesse.

On ne tue pas un arbre quand on le cueille. Et en Limousin, ils repoussent de plus belle...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire